06 75 88 72 55 orleans@dhagpo.org

Bienvenue à Dhagpo Orléans !

« Le rôle d’un centre bouddhiste est de semer, chez le plus grand nombre d’êtres, une graine qui mûrira sous la forme de l’Eveil. La motivation est toujours l’accomplissement du bienfait des autres, le souhait que tous les êtres puissent atteindre l’Eveil aussi vite que possible. »

Guendune Rinpoché

L’enseignement du bouddha est un chemin spirituel qui nous permet de développer la clarté de l’esprit, de vivre plus lucidement, et, par là , de nous ouvrir aux autres. Selon le Bouddha, chaque être a en lui un potentiel de sagesse, voilé par les émotions, les habitudes mentales, la confusion.

Mettre en pratique cet enseignement nous amène à dissiper progressivement les voiles de l’esprit et à faire mûrir nos qualités éveillées. Que ce soit dans la rencontre avec les autres, dans l’activité ou par la méditation, toutes les situations de la vie deviennent un matériau d’Eveil, une opportunité d’accomplir son propre bienfait et celui des autres.

La pratique du bouddhisme nous permet de mieux vivre, et, ultimement, d’accomplir grâce au développement de l’amour et de la compassion un but spirituel : la réalisation de l’Eveil pour le bienfait de tous les êtres

A bientôt !

De KTT à D.O. …

En 2015, à l’occasion des 40 ans de Dhagpo et du mouvement de rassemblement souhaité par l’ensemble des centres reliés à Dhagpo, la dénomination usuelle des « KTT » a été remplacée par celle de « Dhagpo ».

Ainsi, le KTT d’Orléans est devenu « Dhagpo Orléans » bien que l’appellation statutaire de l’association reste « KTT » (voir en page « En savoir plus »).
L’appellation complète de Dhagpo est « Dhagpo Kagyu Ling », ce qui signifie « lieu où sont transmis les enseignements de la tradition spirituelle Karma-Kagyu » dont le fondateur est Gampopa, encore appelé « Dhagpo Rinpoché », le « maître de Dhagpo », ou également le « médecin de Dhagpo ».
La lignée de transmission Karma-Kagyu est placée actuellement sous la responsabilité spirituelle du 17ème Gyalwa Karmapa Trinlé Thayé Dorjé.