06 75 88 72 55 orleans@dhagpo.org

Les maîtres de la lignée Kagyu

[cliquez sur les zones grises pour ouvrir la biographie des maitres]

Le 17ème Karmapa

L’actuel 17ème Gyalwa Karmapa, Thayé Dorjé, est né au Tibet en 1983. Il est le fils de Mipham Rinpoché, un maître renommé de la tradition Nyingmapa du bouddhisme tibétain. Il a été reconnu officiellement par le 14ème Kunzig Shamar Rinpoché, l’un des quatres régents Kagyupa. Son Eminence Shamar Rinpoché a conféré au Gyalwa Karmapa, toutes les transmissions d’enseignements et initiations de la lignée Karma Kagyu afin qu’il puisse assurer la continuité et propager l’enseignement du Bouddha pour le bienfait de tous les êtres.

La venue du Karmapa a été prophétisée par le Bouddha Shakyamouni. Dans le « Lankavatara Soutra », le Bouddha déclare:
« Dans la contrée du Nord apparaîtra celui qui fait s’accroître le bien, l’ami spirituel suprême. Celui qui détient le plus grand pouvoir d’Eveil, qui manifeste les plus grands pouvoirs miraculeux, qui a la plus grande ascèse, celui que beaucoup écouteront. Il portera le nom de « connaisseur des trois temps » ou le détenteur de l’activité de tous les Bouddhas : Karmapa. Quiconque verra son visage, ne serait-ce qu’une seule fois, sera libéré de ses voiles car il est prophétisé comme celui dont la seule vue libère ».

Le 14 ème Sharmapa

Shamar Rinpoché (1952-2014), dont le nom signifie « détenteur de la Coiffe rouge », était le principal disciple du XVIe Gyalwa Karmapa. Il a reçu de son maître toutes les transmissions de la lignée kagyü et il est resté auprès de lui jusqu’à la mort de dernier, en 1981. Il a retrouvé sa réincarnation au Tibet et, pendant de nombreuses années, il a assuré la formation du XVIIe Gyalwa Karmapa, l’actuel Karmapa. Durant plus de trente ans, il a développé une vaste activité au service de la préservation d’une transmission spirituelle authentique. De manière générale, les shamarpas assurent la continuité de la lignée kagyü en détenant celle-ci durant la période de transition entre deux incarnations du karmapa et ils sont souvent responsables de la recherche et de la reconnaissance du nouveau karmapa. Les karmapas et les shamarpas sont étroitement liés à travers les siècles.

Toute la vie de Shamar Rinpoché a été dédiée à une inlassable activité au service de tous les êtres. Il a réalisé cela en utilisant tous les moyens habiles grâce auxquels il pouvait venir en aide à ceux qui en éprouvaient le besoin. En 1996, Shamar Rinpoché a mis en place, en Asie, en Europe et en Amérique du Nord, un réseau de centres bouddhistes, basé sur une approche non sectaire du bouddhisme. Il a fondé également plusieurs instituts bouddhistes ainsi que des centres de retraite en Inde, au Népal et au Tibet. En janvier 2009, il a créé la fondation « Compassion infinie » pour protéger le droit des animaux. Jusqu’à ses derniers moments, il a enseigné et voyagé pour aller à la rencontre de ses étudiants, leur prodiguant de sages conseils pour améliorer leur vie, gagner en indépendance, s’ouvrir aux autres et continuer le chemin vers l’éveil. Shamar Rinpoché est décédé paisiblement le 11 juin 2014 en son siège européen, le centre de Renchen Ulm, en Allemagne, entouré de ses étudiants proches. Bien que son corps physique ait quitté ce monde, son travail et sa bénédiction resteront toujours présents grâce à la vaste activité qu’il a accomplie à travers le monde.

Site officiel (anglais) : shamarpa.org

LA LIGNÉE DES KARMAPA

« Karmapa » signifie en sanscrit « celui qui accomplit l’activité des Bouddhas ». Le Gyalwa Karmapa est donc un grand Bodhisattva, un être pleinement éveillé qui oeuvre sans cesse au bienfait de tous les êtres sensibles sans exception. Il est le chef spirituel de la lignée Karma Kagyu de l’école Kagyupa, l’une des quatres principales écoles du bouddhisme tibétain. Il est également le détenteur de la coiffe noire et est reconnu comme l’émanation d’Avalokiteshavra (Tchènrézi), le Bouddha de l’amour et de la compassion infinie.

L’origine du Karmapa remonte à Dusoum Khyenpa, le premier Karmapa qui fut le principal disciple de Gampopa, père fondateur de l’école Kagyupa et auteur du célèbre texte « Le Précieux Ornement de la Libération » (Dakpo Thargyen). Avant sa mort, Dusoum Khyenpa prédit qu’il reprendrait à nouveau naissance au Tibet.

Le second Karmapa, Karma Pakshi, fut donc considéré comme la première réincarnation d’un grand lama ou Tulkou en tibétain. 

Lama Jigmé Rinpoche

Réputé pour son calme profond et sa lucidité remarquable, Jigmé Rinpoché fait partie de ces êtres rares et exceptionnels qui, à la fois avec sérénité et efficacité, déploie une activité altruiste pour le bien de tous. Dans un monde de doutes, d’incertitudes et de conflits, il illustre en toute simplicité la présence et l’héritage vivants d’une sagesse millénaire, » la science intérieure de l’esprit « . Son aspiration profonde est de partager et de rendre accessible cette science afin d’apporter la paix et l’harmonie dans le cœur et le quotidien de tous.

Jigmé Rinpoché est le supérieur de la congrégation monastique Karmé Dharma Chakra.
Il est le directeur spirituel du siège européen (situé en Dordogne) de la tradition bouddhiste tibétaine Karma Kagyu ainsi que des centres et associations affiliés. Il est le président d’honneur de l’Association » Tibet Save & Care » qui développe des actions d’éducation pour les jeunes tibétains en exil. Il participe aux activités d’associations humanitaires destinées aux enfants démunis des Himalaya.

D’autre part, Jigmé Rinpoché s’efforce de mener à bien des réalisations majeures pour la relation Orient-Occident, tels que l’Institut Dhagpo Kagyu Ling en Dordogne et sa bibliothèque. Cette dernière sera la plus grande bibliothèque d’Europe, dédiée aux textes anciens et ouvrages bouddhistes sacrés.

Jigmé Rinpoché dispense également, dans le monde entier, enseignements et conférences. Il développe aussi des séminaires destinés aux cadres supérieurs et aux dirigeants d’entreprises. Il est également l’auteur de nombreux ouvrages.

Site officiel : jigmela.org

Lama Gendune Rinotché

« Lama Guendune Rinpoché est un des derniers grands maîtres de l’ancienne génération des lamas tibétains. »

Lama Guendune Rinpoché était le maître de méditation et le directeur spirituel du mandala de Dhagpo. Il a passé plus de trente années de sa vie en retraite solitaire au Tibet et en Inde.
Lama Guendune Rinpoché est un des derniers grands maîtres de l’ancienne génération des lamas tibétains. Tout ce qu’il a enseigné, il l’a réalisé durant de nombreuses retraites dans les grottes de l’Himalaya et en Inde.Il était la quintessence du yogi totalement réalisé et du moine parfaitement pur.

Recevoir des instructions d’un maître accompli tel que lui, c’est comme recevoir un joyau très rare et d’une valeur inestimable. C’est pour que la transmission de ces précieux enseignements ne se perde pas mais croisse et se répande, que Dhagpo Kundreul Ling existe avec ses centres de retraite, son monastère et son temple.

Le Gyalwa Karmapa, en l’envoyant en Europe pour guider tous ceux qui le souhaitent sur le chemin de la découverte intérieure, a dit un jour : « En la personne de Lama Guendune Rinpoché, je vous fais don d’un pur joyau ».

Bibliographie et enseignement : dhagpo-kundreul.org

La venue du Bodhisattva Shamarpa a été prophétisée par le Bouddha Shakyamouni, extrait du « Soutra du Bon Kalpa » :

« Il y a de cela de nombreuses ères, un être réalisa l’Eveil sous le nom du Tathagata Keuntcho Yenlak. Dans la présente ère fortunée, bénie par la venue de mille bouddhas, ce Tathagata se manifestera sous la forme d’un grand bodhisattva à l’éclatante coiffe rouge rubis. Il oeuvrera pour le bien d’une multitude d’êtres vivants ».